Welcome, visitor!   S'inscrire   Connexion

Publier une annonce
Menu Publier une annonce

25,00 €

la fontaine du bordel

fontaine du bordel socle droite
fontaine du bordel carafon seul versofontaine du bordel socle biaisfontaine du bordel socle facefontaine du bordel socle dosfontaine du bordel socle seulfontaine du bordel carafon seul pipettefontaine du bordel carafon seul rectola fontaine du bordel - Image8

Détails de l'article:

  • Expiration : 209 jours, 11 heures

Envoyer à un ami par email

← Précédent
  • Article trié par: on 21 novembre 2017

    Description de l’objet:

    AVANT DE LIRE CETTE ANNONCE, PRENEZ BIEN VOS AISES, BECAUSE LA, J’AI FAIT FORT !

    entre nous, je ne suis pas persuadé que la condition féminine ait profondément gagné à pratiquer le plus vieux métier du monde dans des camionnettes pourries sur le bord des nationales en lieu et place des maisons closes…

    parce que, c’est bien joli tout ça, il paraît que la prostitution est interdite, mais ça n’empêche pas les impôts d’intégrer leurs revenus au titre de travailleur indépendant !

    au niveau de la nomenclature, ils étaient partis au départ sur travailleuse familiale (et c’est vrai qu’elles contribuent au bien être familial en s’occupant avec prédilection de l’hygiène des pères de famille), mais ils se sont dits que profession libérale, ça n’était pas sans rapport (t’as raison, c’est libéral tendance libertaire).

    seulement, évidemment, depuis la fermeture des maisons closes, certains cadres supérieurs se voient mal grimper dans une camionnette hors d’usage au vu et su de tout le monde…

    et c’est comme ça qu’on se retrouve à la une de la presse à cause d’une sauterie au Sofitel de New York… tout ça à cause de cette vieille garce de Marthe Richard !

    chantons du Reggiani pour nous changer les idées…

    « Ah! la putain 
    Un peu comme dans Cyrano 
    Au piano j’étais Chopin! 
    Sous cette pluie de quatre sous 
    Elle m’imaginait au-dessus 
    Et j’imaginais ses dessous… 
    Mes cousins en parlent aujourd’hui 
    En buvant des blanc-cass, 
    Son réverbère est а la casse 
    Il me reste un peu de pluie. 
    Mais, mes cousins 
    Sans le vouloir, sans le savoir 
    Ont tous épousé des putains… »

    pour en revenir à l’objet de cette annonce (qui n’a pas encore commencé, ça c’étaient juste… les préliminaires !) voici une fontaine à whisky qui m’a été rapportée par Brigitte.

    figurez-vous que, dans le village où habitait son grand père, était établi un sympathique bordel de campagne.

    mais voilà, au printemps 1946, les maisons de tolérance n’étaient plus tolérées et il s’ensuivit une vague nationale de cessation d’activités, et qui était sans rapport avec la délocalisation !

    les pensionnaires furent priées d’aller folâtrer dans la nature, et les immeubles concernés furent destinés à la vente…

    seulement voilà, curieusement, les meubles ne trouvaient pas acquéreur. et on peut ici soupçonner le lobby des mères de familles catholiques pratiquantes d’avoir ajouté à la peine des filles de joie (et entre nous, c’est une drôle de conception de la charité…) en refusant que les meubles viennent orner leur salon petit bourgeois. C’était carrément mesquin parce que leurs maris auraient apprécié ce type de mobilier…

    donc, vint un jour où les murs du bordel furent vendus, mais même le nouveau propriétaire ne voulait pas du mobilier.
    quel acharnement du sort… c’est bien dommage qu’en ces temps là je ne fus pas biffin, mais que voulez-vous, c’était dans une vie antérieure et j’étais alors en Indochine. on ne peut pas être partout non plus !

    n’empêche, le biffin vide le bordel, ça aurait été une belle aventure…

    parmi le mobilier récupéré par le grand-père de Catherine (et ne me demandez pas s’il était bon client de l’établissement, j’ai omis de le demander à Catherine), se trouvait cette fontaine à whisky, dont la hauteur était calculée pour que le client puisse se servir lui même quand il était vautré tout nu sur le canapé de la salle (c’est une délicate attention, pas vrai ?)

    le socle en fer forgé est habillé à sa base d’un plateau de bois. et dans l’anse supérieure vient se couler un carafon de verre (son couvercle n’est pas d’époque et est en plastique).
    le fin du fin, c’est que la fontaine en verre se termine par une pipette, sur laquelle il suffit d’exercer une pichenette pour que le breuvage malté descende dans le verre.
    pichenette sur la pipette, larirette, larirette…
    et bien, moi, je vous dis que c’est un super cadeau pour tous les amateurs de whisky (pour les amateurs de bordel aussi, mais leurs femmes sont souvent plus informées du whisky que du reste… gardons notre discrétion légendaire !)

    vous allez bientôt pouvoir ouvrir une maison close avec ce que je vous ramène. vous pourriez l’appeler « Chez Marthe Richard » ! (Y a bien « l’auberge de la levrette » comme enseigne, mais c’est déjà pris si j’ose dire, par un restaurant de saint Julien le Faucon… et non, je n’invente rien, suivez ce lien et vous verrez :

    https://actu.fr/normandie/saint-julien-le-faucon_14600/le-petit-musee-de-lauberge-de-la-levrette-un-endroit-insolite-a-devorer-des-yeux_2284509.html

    ça tourne aux délices de capoue ici…

    les dimensions sont les suivantes :
    hauteur = 59 cm,
    largeur = 23,2 cm,
    profondeur = 21,2 cm
    à bientôt,
    le père yves

          

    227 vues au total, 1 vues aujourd'hui

      

    Listing ID: 1235a1432a27dfb3

    Report problem

    Processing your request, Please wait....

    Sponsored Links

    Annonces correspondantes

    Encore d'autre, , , , , , , , , , , , , Les annonces suivantes pourraient aussi vous intéresse

    valise aspi biais

    10,00 €

    la valise de l’aspi

    figurez-vous que, dans les années 60, les aspirateurs étaient vendus dans une valise en carton comme celle-ci. auparavant, dans les années 50, ils étaient vendus […]

    27 avril 2017

    553 vues au total, 0 vues aujourd'hui

    vide poche émaux sur cuivre biais

    3,00 €

    vide poche en cuivre avec émaux

    dans les années 70, il y a eu également la mode des émaux, et c’est un truc qui m’a toujours fasciné. on trouvait des émaux […]

    20 mars 2018

    311 vues au total, 0 vues aujourd'hui

    Mises a la une portes vieille armoire avant

    35,00 €

    portes d’armoire ancienne

    les portes de vieille armoire, c’est fou ce qu’on peut faire avec… le summum en la matière, je pense l’avoir vu dans une maison que […]

    18 novembre 2017

    1046 vues au total, 0 vues aujourd'hui

    Ajouter un commentaire

    Tralala lalère

    d'après la météo, il fait beau ce jeudi : profitons-en !

    le Père Yves ? simple comme un coup d’fil…

    venir à l'atelier ? rien de plus simple ! un coup de fil, un rendez-vous, et en route pour la caverne d'ali baba ! si c'était ça le bonheur ?

    Le Père Yves


    14130 LE TORQUESNE
    • N° de tel 06.16.925.154
    • N° Siren : 434143517

    l’actu de la semaine

    contactez cyrille (Boulanger_en_vacances@hotmail.fr) il se propose de livrer depuis le Père Yves jusqu'à chez vous !

    bienvenue sur ma planète

    c'est pas encore remboursé par la sécu, mais c'est bon pour le moral ! en 2018, lisez chaque jour les dictons du Père Yves. et pour compléter le traitement, prenez une dose d'éphéméride...

    chaque jour de saines lectures !

    chaque jour, la vie du saint du jour, entièrement vraie, mais juste un peu revisitée par le Père Yves !