Welcome, visitor!   S'inscrire   Connexion

Publier une annonce
Menu Publier une annonce

Le Père Yves dans Ouest France

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien, secrets de famille    21 mars 2018

Juste avant le printemps, une journaliste a observé un drôle de clic sous un article paru sous un article de la page Ouest France.

« Le Père Yves et ses trésors », c’est quoi ce truc ?

De lien en lien, elle est arrivée jusqu’à mon site et… mon numéro de téléphone

Après un premier contact téléphonique, nous nous sommes vus autour d’une tasse de café (partagée avec la Mère Anne) dans la bibliothèque de l’atelier.

Moi, vous me connaissez, quand on me branche sur mon métier passion, ça peut durer un petit moment…

Et bien là, ça a duré 2 heures !

Et l’article qui en est sorti reflète bien cette conversation à bâtons rompus…

Merci à Louise !

Bon, comme ça, c’est pas trop lisible, alors je vous ai « capturé » une version plus adaptée aux presbytes…

***************

#LE TORQUESNE

Le Torquesne. Chez le Père Yves, les objets deviennent des trésors

Par Louise DELÉPINE. | Publié le 19/03/2018 à 15:49

  • Le Père Yves propose vinyles, meubles, toiles, objets et bibelots en tous genres. | Ouest-France

Yves-Marie Laurelli est un « biffin ». Il vide les maisons des particuliers et trouve dans les poubelles des tas d’objets qu’il revend à un prix modique.

Rencontre

« J’ai commencé à faire les poubelles à sept ans. » L’œil pétillant dans son capharnaüm organisé, Yves-Marie Laurelli, alias le Père Yves, a fait de cette curieuse passion une profession. « À côté de l’école où j’allais à Honfleur, il y avait la salle des ventes. J’avais repéré qu’une journée dans la semaine, certains invendus atterrissaient sur le trottoir , sourit-il.  Un jour, j’ai vidé mon cartable pour le remplir de ce que j’y trouvais. » Après un remontage de bretelles en règle par son paternel, le petit Yves-Marie abandonne un temps les poubelles pour les études.

Mais adulte, cette habitude lui revient et il se décrit lui-même comme un « biffin » . « C’est un vieux métier. C’est comme ça que l’on appelait ceux qui fouillaient dans les poubelles. Ce mot vient de l’époque de Napoléon. » Mais attention, ne dites pas au père Yves qu’il est brocanteur ou antiquaire : « un brocanteur, il achète pour revendre. Moi, quand je débarrasse des maisons, je vide tout. Ensuite je trie. »

« Reconstituer des histoires »

Car c’est dans des maisons que le Père Yves trouve ce qu’il appelle des « trésors » . « On m’appelle pour les vider, souvent quand la personne part en maison de retraite. Ils appartiennent à une génération qui ne jetait rien, explique-t-il. Quand on vide une maison entière, on reconstitue toute une histoire. » Dans le choix de meubles, le choix des livres et des objets de décoration, le Père Yves retrace des parcours de vie. « Je reconstitue les histoires, mais je n’en fais pas commerce. Les carnets intimes, les photos de famille, je les laisse. Je ne les vends pas. »

Les objets qui peuvent resservir arrivent ensuite dans son atelier au Torquesne, où tout est savamment rangé même si cela n’apparaît pas à première vue. « Là il y a tout ce qui est vaisselle et verre, explique le Père Yves en montrant un des boxes. Dans celui d’à côté, il y a tout ce qui est verre à pied. » Logique ! En traversant « l’allée Ali Baba » , on arrive dans « le showroom » . Ici, tout un tas d’objets cohabitent. Un bar en forme de globe est posé à côté d’une armoire, en levant la tête on voit un lustre et des toiles diverses et variées.

Ses clients sont souvent des « collectionneurs, ou des gens qui veulent se meubler pour pas trop cher. » Mais le showroom du Père Yves se trouve aussi sur Internet. Sur son site, les objets qu’il vend et les histoires qu’il imagine lui inspirent des petites annonces souvent humoristiques qu’il se plaît à écrire. «  C’est ma partie préférée de ce travail , s’amuse Yves-Marie. Une Marseillaise m’a envoyé un mail il y a peu de temps pour me dire qu’elle n’achetait rien sur mon site, mais qu’en revenant du travail, elle venait lire mes annonces pour passer un bon moment. »

Le Père Yves a une page Facebook, Le Père Yves et ses trésors, et un site internet : http://www.le-pere-yves.fr/. Tél. : 06 16 92 51 54. Appelez pour fixer un rendez-vous.

********************

Et merci à vous toutes et vous tous, qui m’accompagnez dans cette aventure atypique !

 

 

91 vues au total, 0 vues aujourd'hui

La Chansonnette

    chansonnette, écritures du Père Yves, Éphéméride, Notez le bien    9 mars 2018

Comme certains l’ont sûrement remarqué (mais si, mais si, je sais bien que se trouvent des curieux parmi vous !) une partie des annonces est à présent accompagnée de chansons.

Vous pouvez y accéder à partir du Menu La Chansonnette, que voici voilà :

http://www.le-pere-yves.fr/cat/ecriture-pere-yves/chansonnette/ 

la chanson, c’est tout une histoire.

seulement, au lieu d’être écrite ou filmée, elle est chantée. alors, évidemment, comme les poupées russes, les chansons peuvent s’emboîter parmi des histoires écrites, lesquelles peuvent également être filmées…

j’adore les chansons, j’adore chanter (même faux, même pas grave !)

du coup, ça m’a semblé sympa que vous ayez des chansons parsemées dans les annonces…

bon, évidemment, mes goûts ont fortement influencé mes choix, ne soyez donc pas surpris de constater 50 % d’auteurs poétiques, 25 % de chanteurs populaires et 25 % de gaudrioles…

56 vues au total, 0 vues aujourd'hui

« défèque news »

    le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    15 février 2018

AVERTISSEMENT de l’AUTEUR

l’ensemble de ce site est truffé de fake-news (aussi appelées « fausses nouvelles » ou « rumeurs »)

MAIS c’est juste pour rire !

donc, il est plus urgent que jamais de préciser à tous mes amis lecteurs que :

« La rédaction de ces annonces relève du seul imaginaire de son auteur. Si les objets sont bien réels, leur récit est une oeuvre de pure fiction.Toute coïncidence ou ressemblance avec des personnages réels serait fortuite ou involontaire.  Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »

Ouf…

Maintenant qu’on a écrit ça, on va pouvoir se lâcher encore plus qu’avant…

La loi anti fake news a déjà atteint son premier résultat. Le Front National devient le Rassemblement National. Et oui, un matin où elle trempait son café dans son croissant, Marine a entendu parler de la loi anti Fake News. Son sang n’a fait qu’un tour !

ça y est, c’est le retour des complots ! ils préparent une loi anti Fake News, mais ils ont codé le nom de l’opération…

 

159 vues au total, 0 vues aujourd'hui

du neuf pour les livraisons !

    Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Non classé, Notez le bien    12 février 2018

ça fait un moment déjà que l’absence de service de livraison entraîne des pleurs et des grincements de dents dans les chaumières et, vous le savez bien, j’ai trop le coeur sensible pour ne rien y faire…

le hasard de la vie et de ses rencontres a fait que j’ai travaillé avec Cyrille, et que ce dernier se propose d’effectuer les livraisons jusqu’à chez vous pour la moitié Ouest de la France (Paris inclus) !

donc, quand vous flashez sur une annonce mais que se pose la question de la distance, vous n’avez plus qu’à envoyer un mail à Cyrille de ma part, at

ou l’appeler au
06 37 741 086
et si vous vous mettez d’accord, n’oubliez quand même pas de me le dire, histoire que l’annonce ne soit pas vendue entre temps, hi hi hi
du Havre à Bordeaux en passant par Rouen, Chartres, Orléans, Bourges, Chateauroux, Brive, Montauban et Toulouse, sans oublier (c’est… capitale !) Paris !
à bientôt,
Le Père Yves

374 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Bienvenue sur ma planète

    chansonnette, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    24 janvier 2018

« il vit sur une planète à part, le Père Yves… »

et oui ! mais en plus, c’est une planète particulière. prenez la terre : plus il y a de monde dessus, plus elle se rabougrit et se met à chauffer.

alors que, la planète écolonomique, elle respire la santé au fur et à mesure que ses habitants grandissent ! et, principe des vases communicants, plus écolonomique grandit, plus la terre se porte bien !

tout ça, ça vient du fait que la planète écolonomique, c’est carrément un art de vivre, rien de moins.

elle a été formée à l’occasion du big bang entre le meilleur de 4 astres.

que je vous explicationne…

  • à l’écologique, elle a évité de prendre le systémisme systématique, moralisateur, globalisant et utopique, pour en retenir le souci pragmatique du recyclage des déchets. c’est intéressant d’ailleurs ce mot de déchet. c’est comme si un objet avait « déchu », comme si le fait de ne plus être à la mode entraînait sa « déchéance »…
  • à la logique, elle a évité de prendre le cartésien envahissant, pour en retenir le bon sens, à l’instar de ces religions qui considèrent que tant qu’un arbre n’est pas tombé, il ne faut pas le couper car il n’est pas dit qu’il ne reprenne pas essence… le prix des choses, au stade neuf, peut se justifier par le temps de travail et les matériaux qui y ont été employés. une fois que le meuble a été utilisé, cette dimension travail a déjà été payée, et le prix relève donc de la simple spéculation. 
  • à l’économique, elle a évité de prendre envie de n’importe quoi, souci de mode ou de performance technologique, pour en garder le principal : pouvoir d’achat amélioré. parce que, au final, si certains préfèrent travailler plus pour gagner plus dépenser plus et jeter plus, d’autres peuvent très bien ne pas gagner plus, dépenser autrement, jeter moins et vivre mieux…
  • au comique, elle a emprunté sa définition la plus simple, celle qui provient du décalage entre n’importe quelle situation observée à l’instant, et la situation que les normes sociales nous ont conditionnés pour concevoir normalement. ” Comme les électricités contraires s’attirent et s’accumulent entre les deux plaques du condensateur à partir de laquelle l’étincelle va présentement éclairer, ainsi le rire rapprochent les gens, attractions et répulsions, suivie par une perte totale de l’équilibre, en un mot, par cette électrification de l’âme connue comme la passion. » vive Bergson !

habituellement, l’affrontement de ces quatre astres fournit un beau désastre.

mais là, comme on a extrait le meilleur de chacun, la planète écolonomique est en effet un monde à part, qui se caractérise par des habitants à l’oeil étincelant et au sourire généreux.

et puis sur cette planète là, il n’y a pas de roi.

même chez les animaux. ça rimerait à quoi d’en désigner un comme tout puissant parce qu’il serait le plus rapide, le plus fort et le plus beau ?

nous, tout ça on s’en fout.

par contre, on n’a jamais vu autant d’oiseaux que sur cette planète là ! et ils s’y sentent bien. ils quittent le nid juste pour chercher de quoi nourrir. sinon, la plupart du temps, ils reviennent avec des objets hétéroclites (paille, brindilles, bois, coton, tissu, feuilles…) auxquels plus personne ne fait attention et qu’ils ont récupéré de ci de là…

comme à chaque fois leur logement en ressort embellit et plus douillet, ils passent leur temps à siffler leur joie !

bienvenue sur la planète écolonomique !

224 vues au total, 0 vues aujourd'hui

à propos des soldes…

    le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    10 janvier 2018

ceux qui sont dans l’embarras ont tout intérêt à rencontrer le Père Yves, qui fait dans le débarras !

par rapport aux soldeschez le Père Yves, les prix sont bas toute l’année, et les paiements en plusieurs fois possibles sans aucun frais.

c’est mieux que ceux qui pratiquent des prix déments pendant 47 semaines (en vous proposant une carte de crédit pour les payer), avant de vous offrir la grande joie d’avoir 5 semaines de soldes à -70 %, non ?

parce que c’est quand même ça, c’est bien joli d’accorder des ristournes de 50 à 70 % lors des soldes, mais ça revient à majorer les prix de 50 à 70 % le reste du temps…

y a quand même pas de quoi être fiérot et s’en vanter…

 

 

295 vues au total, 3 vues aujourd'hui

mais d’où ça vient donc tout ça ?

    Notez le bien    4 janvier 2018

vous devez vider une maison ou un appartement ?
débarrasser une cave,  ou un grenier ?
la cour ou le jardin sont à ranger complètement ?

débarrassez vous de vos débarras !

encombrez moi de vos encombrants !

contactez moi…
je m’occupe de vos encombrants, redonne vie à ceux en bon état, j’emmène les autres à votre place en déchetterie, et vous rends le logement après avoir passé même un coup de balai par terre !
17 ans d’expérience à votre service

que ce soit avant une vente, suite à une entrée en maison de retraite, lors d’une succession…
qu’il s’agisse de quelques objets ou d’une maison entière…
bien sur, j’enlève tout, le bon comme le mauvais, je ne prends pas uniquement ce qui m’intéresse…

avant toute intervention, une simple visite permettra de vous renseigner sur la durée du chantier comme sur son coût.
pas de surprise : devis gratuits sur simple demande ; ce sont les objets en bon état que je récupère qui me rémunèrent via les « annonces du père yves ».
selon qu’il y en a de récupérable ou pas, il y a intervention gratuite ou payante.
mais de toute façon les prix sont toujours connus à l’avance, et sans surprise.

interventions depuis Beuzeville (27) jusqu’à Dozulé sans oublier Pont l’Evêque,
mais aussi de Honfleur jusqu’à Lisieux, sans oublier Cambremer ou Livarot
ou encore de Trouville sur Mer jusqu’à Cabourg, sans oublier Villers sur Mer

n’hésitez pas à me contacter !
même pour de simples renseignements…

Yves-Marie Laurelli (alias Le Père Yves)

1337 vues au total, 2 vues aujourd'hui

Bonne année !

    écritures du Père Yves, Éphéméride, Non classé, Notez le bien    1 janvier 2018

ça y est, nous voici arrivés en 2018 !

vous pensez bien que je voulais être pile à l’heure pour vous présenter mes bons voeux. car je suis comme Don Camillo, j’ai mon petit monde à moi : le petit monde du Père Yves !

et ça va au delà de relations commerciales.

Y en a qui sont très loin mais qui lisent le site pour se détendre après leur journée de boulot…

Y en a qui passent à l’atelier causer un brin et même s’ils n’achètent rien on passe un super moment (en plus, ça me fait vachement plaisir que viennent des gens qui s’intéressent aux oeuvres du biffin que je suis).

bien sûr, y en a qui viennent aussi faire leurs emplettes, mais c’est pas pareil que s’ils allaient chez Isidore Kéa et consorts… y a un supplément d’âme à se meubler avec des objets qui véhiculent du vécu avec eux !

Prenez bien soin de vous.

Je vous souhaite sincèrement une bonne année 2018.

  • at first, of course, une bonne santé (c’est capital, si on n’a pas ça, le reste clapote).
  • at second (mais au même niveau que la santé en fait), de l’amour.
  • et puis, le plus souvent possible au fil des jours, du bonheur, des moments de bonheur qui font tant de bien. oubliez ses aspects matériels, réussissez à identifier le moindre moment de bonheur dès qu’il se présente, que ce soit sous la forme d’un sourire, d’un paysage, d’un mot…

bonne année à toutes et tous !

149 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Grouillez-vous !

    Notez le bien    31 décembre 2017

la magie de Noël a encore opéré cette année : les villes sont tout illuminées, un temps de trêve s’est installé dans les têtes, les gens ont juste envie de faire plaisir et se faire plaisir, sans plus penser à demain…

en même temps, demain, c’est carrément une autre année, ça ferait quand même beaucoup à penser !

mais pas de souci : vous avez tout janvier pour présenter vos bons voeux et offrir vos étrennes !

alors, en matière de cadeaux réellement originaux, l’atelier du Père Yves, ça se pose là. en restant humble (ça m’a demandé beaucoup d’entraînement), je vous assure que ce serait compliqué de trouver le même choix hétéroclite ailleurs [à moins qu’un bazar des années 50 soit encore ouvert dans votre ville… dans ce cas là, si aucun mouvement quand la clochette de la porte d’entrée tinte, vérifiez quand même (par exemple en le pinçant au bras) que son propriétaire est encore réellement vivant…]

bien sûr, vous n’êtes pas obligé(e) de venir au jour le jour pour chercher chaque cadeau.

signalez le moi par mail à partir de l’annonce, je vous le mets de côté et on groupera tout ça rien que pour vous !

en plus, à ces prix là, vous pourrez même vous faire des cadeaux pour vous…

93 vues au total, 0 vues aujourd'hui

surprise surprise

    chansonnette, Éphéméride, grands délires, le monde d'aujourd'hui, Non classé, Notez le bien, secrets de famille    30 décembre 2017

phéméride 6

mes agneaux, je vous prépare une surprise !

il y a un an (et oui, déjà, comme le temps passe ma bonne dame…), le Père Yves mettait en place son éphéméride, qui vous a informé sur les saints de chaque jour à partir du premier janvier.

Patricia, quand elle avait vu ça, m’avait soufflé l’idée que ce serait bien d’y ajouter le proverbe du jour. Et, à l’appui de son idée, elle m’avait offert un super bouquin les répertoriant !

Mais bon, j’avais déjà pas mal de recherches à faire pour dérouler la litanie des saints…

Du coup, je vous prépare une nouvelle surprise !

A partir du premier janvier 2018, en plus de l’éphéméride des saints du jour, vous aurez chaque jour une méditation transcendante à partir d’un dicton, d’un proverbe, d’une sentence ou d’une maxime.

Bon, ça va, vous n’allez pas attendre trop longtemps…

à bientôt pour de nouvelles aventures…

le Père Yves

105 vues au total, 2 vues aujourd'hui

Le Biffin n’achète rien !

    Notez le bien    26 décembre 2017

« mais, vous donnerez bien un petit quelque chose pour les meubles ? »

et non, rien du tout de chez rien du tout, le biffin n’achète pas…

ou plutôt, il n’achète pas avec des sous, plutôt avec son temps.

parce que, bien sûr, il y a des meubles et objets récupérables, mais le biffin, il ne fait pas son marché quand il vient chez vous pour vider.

les commerçants, qu’ils soient brocanteurs ou antiquaires, vous achètent les meubles parce qu’ils ne prennent que ce qu’ils choisissent en faisant leur marché chez vous.

et ce qu’ils ne prennent pas, c’est à vous de vous débrouiller avec…

c’est vrai que c’est toujours sympa, à plus de 80 ans, de descendre tout des étages par l’escalier pour mettre la voiture en break et tout emmener en déchetterie…

le biffin est artisan. il n’achète pas pour revendre, il vous rend un service de débarras intégral.

bon, les déménageurs peuvent aussi le faire, et sans garder vos meubles, mais c’est pas tout à fait les mêmes tarifs…

j’ai eu vent d’une expérience où le biffin achète les meubles et facture le temps qu’il passe à évacuer le reste ; pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? au final, c’est l’argent qu’il vous aura fait miroiter pour l’achat des meubles qui servira en partie à le payer pour le débarras…

dans un débarras intégral d’habitation, il y a en moyenne au mieux la moitié qui est récupérable.

sur la moitié restante, une (grosse) partie peut être amenée aux filières de recyclage (vêtements, verre, fer, bois, carton), et le reste (au pire 20 %) n’a d’autre devenir qu’être brûlé ou enfoui dans les déchetteries.

c’est mon temps passé à cette seconde moitié qui peut être considéré comme paiement des meubles…

186 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Comment ça marche ?

    Notez le bien    25 décembre 2017

ici, vous n’êtes ni à la Redoute, ni aux 3 Suisses ni chez Amazon. vous n’êtes pas non plus sur le bon coin, paru vendu ou je ne sais quel autre marchand d’annonces derrière lequel se cachent des annonceurs peu scrupuleux…

non, c’est bien mieux puisque vous voici chez le Père Yves, avec son humour et son bagout, certes, mais aussi son numéro de Siret, son sérieux et son honnêteté !

le Père Yves, c’est le biffin au net honnête !

mon objectif, c’est que vous soyez durablement contents de vos emplettes chez moi ; et si d’aventure il y a un os, vous me retrouvez sans que je parte en courant à travers les herbages…

par contre, Le Père Yves n’est pas une enseigne de vente par correspondance.

ce site, c’est la vitrine de ce que vous pouvez trouver à l’atelier.

au fur et à mesure des entrées et sorties, la vitrine est mise à jour.

vous pouvez m’indiquer à partir de chaque annonce ce qui vous intéresse (ça évitera que ça vous passe sous le nez dans l’intervalle)

et le principe de base, c’est que vous veniez à l’atelier au moment qu’on aura convenu ensemble !

because, quand je suis parti vider une maison, je ne suis pas à l’atelier…

à bientôt,

le père yves

303 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Le Père Yves est un Biffin

    Notez le bien    24 décembre 2017

Achetez malin 2

J’exerce le vieux métier de Biffin. A la différence d’un brocanteur ou d’un antiquaire, qui achète pour revendre, je vide intégralement des maisons, et ce qui me paye, c’est ce que j’y récupère (à partir du moment où c’est en état de vous intéresser, évidemment…)
Et comme l’espérance de vie s’allonge, les personnes âgées entrent en institution de plus en plus tard, à un âge où leurs propres enfants ont déjà tout ce qui leur faut, merci. Par contre, ils n’ont plus nécessairement la force qu’il faut pour vider entièrement une maison. Et la génération d’après, c’est plutôt ikéa et lingettes !
Du coup, c’est là que j’interviens.
Cela vous explique que la plupart des meubles ont l’âge des capitaines, autant dire que la majorité des meubles date d’avant 1960, et parfois se glisse une exception…
Il n’y a pas que des meubles par ici, même si vous trouverez bien sûr chaises, tables, fauteuils, buffets, armoires et autres sellettes… Non, vous aurez vraiment le choix aussi dans la vaisselle, que ce soit les verres (avec ou sans pied), les assiettes (plates, creuses ou à dessert), les tasses (thé, café, petit déjeuner), les carafes, les plats (incurvés, plats, ronds, ovales…). Mais n’allez pas croire qu’il n’y a pas de bibelots : statuettes, vases, étains, cuivres vous attendent également par ici.
Bien sûr, quand je vide une maison, je ne suis pas à l’atelier.

Alors, pour simplifier les choses et éviter de trouver porte close, j’actualise tous les jours les annonces.

A chaque fois, vous trouvez plusieurs photos ainsi que les dimensions, c’est quand même le minimum. A partir de là, vous avez juste à me signaler les annonces qui vous intéressent avec un mail à sanssouci.samedi.laurelli@gmail.com ou encore téléphonez-moi au 06 16 925 154…, et je vous proposerai en retour un rendez-vous pour vous recevoir à l’atelier ! C’est aussi simple que ça !

à bientôt,

Le Père Yves

636 vues au total, 0 vues aujourd'hui

Bienvenue chez le Père Yves !

    Notez le bien    23 décembre 2017

N’oublions pas l’essentiel : je vous souhaite le bon jour !

***

Ici, ce n’est pas une brocante (un brocanteur, il achète ce qu’il va revendre ; personnellement, je n’achète rien.) C’est plutôt un joyeux bric à brac (certains disent un bazar, d’autres un capharnaüm, mais ceux là sont des médisants, hi hi hi).

Vous trouverez ici les trésors que je rapporte quand je fais des débarras dans les maisons. Vous trouverez toutes les informations à ce propos sur http://www.vidonslamaison.blogspot.com  !

Si vous cherchez quelque chose de précis et ne le trouvez pas dans ces annonces, n’hésitez pas à m’en parler par mail, because tout n’est pas ici en annonces, et les greniers du Père Yves sont assez conséquents !

Donc, bien que ce soit des annonces de professionnel, il n’y a pas une boutique derrière où on pourrait venir se balader quand on y pense parce que «le monsieur il est là à nous attendre» (et c’est quand que je viderais les maisons, alors ?).

Je ne reçois que sur rendez-vous.

Je suis sur une logique d’atelier, pas de boutique.
Donc, il vaut mieux me signaler les meubles qui vous intéressent à partir de chaque annonce concernée.

Si l’envoi de mail pose problème sur le site, vous pouvez me l’adresser par mail à sanssouci.samedi.laurelli@gmail.com ou un sms au 06 16 925 154.
D’une part, cela évite qu’ils soient vendus avant votre venue (si je ne sais pas que ça vous intéresse, je ne peux pas le deviner non plus, n’est ce pas ?) ; d’autre part, cela me permet de les déstocker le cas échéant (une tendance persévérante me prouve d’ailleurs qu’il suffit que je range un meuble dans le fond d’un box, et que je remette ensuite des choses devant, pour qu’il se mette instantanément à intéresser tout le monde…)

J’entends bien que, pour certains, prendre rendez-vous avant de venir est contraignant.

Seulement ici, c’est un espace de détente pour les visiteurs : pendant le temps que vous voulez, vous pouvez prendre votre temps pour regarder, vous poser, sans être bousculé ni interrompu par d’autres clients, et sans avoir à attendre après eux non plus.

Pour ceux qui aiment la foule et le stress, je ne peux que conseiller d’aller dans des boutiques traditionnelles, où parfois vous serez mal accueillis uniquement parce que le boutiquier est à cran d’avoir attendu toute la journée tout seul dans sa boutique en n’ayant rien vendu…

Chacun son truc, ici c’est no stress land !

Pour les «arts ménagers», c’est possible de venir fouiner (toujours sur rendez-vous, parce que si je suis parti vider une maison vous allez vous casser le nez), et sans avoir besoin de me signaler avant ce qui vous intéresse.

Tant que vous voyez l’annonce, c’est qu’elle est encore disponible, car je les actualise au fur et à mesure.

D’ailleurs, n’hésitez pas à lire les annonces…

Je passe quand même du temps à prendre les annonces et les photos, et quand je vois les questions que je reçois, c’est à se demander si je ne bosse pas pour des prunes, hi hi hi…

Concernant la vaisselle, je ne fais plus les expéditions pour ce genre d’article.
En effet, la mécanisation du tri postal fait que les colis arrivent par tapis roulant dans un container.
Le poids des colis varie entre 100 grammes et 5 kilos ; l’état de la vaisselle dépend donc du remplissage du container comme du colis qui est derrière, ce qui rend les choses trop aléatoires, à moins de se spécialiser dans la mosaïque….

En ce qui concerne «les sous», vous pouvez me régler par chèque (et oui, ici, ils sont encore acceptés), par CCP ou par Paypal. Par contre, je ne prends pas la carte bleue, toujours dans l’optique de diminuer les frais, puisque ça contribue à avoir des prix bas…

Les tarifs de la vaisselle sont très simples à comprendre. A l’unité, s’il s’agit d’un modèle que je récupère assez facilement, c’est 1 €. Si le modèle est plus ouvragé, c’est 2 € l’unité. Et si c’est un modèle que je rentre rarement, c’est 3 € la chose. 1, 2, 3, c’est simple à retenir, non ?
Evidemment, je tiens compte de la quantité que vous prenez. Par exemple, si vous prenez 6 verres, vous n’en payez que 5 et je vous en offre 1.

Pendant qu’on est sur les prix, précisons un truc.

Moi, je ne suis pas plus machu qu’un autre, et je peux entendre que, en ces temps de disette, vous avez du mal à joindre les deux bouts.

Mais dans ce cas là, au lieu de commencer par me dire que je suis trop cher (ce qui n’est jamais très agréable à ouïr), proposez moi le prix que vous pouvez y mettre. Je vous dirai si ça passe… ou pas. En toute simplicité.

Pour les livraisons, je peux vous rendre ce service tant que c’est dans le Calvados, et je ne vous demanderai que le remboursement de mon carburant sur la base de trajet aller retour (ben oui, moi non plus, je n’ai pas trouvé le bon coin où le gasole serait gratos !)

Maintenant, vous pouvez aussi venir chercher ce qui vous intéresse à mon atelier. En plus, le pays d’auge, ce sont de beaux paysages, alors ça vous fera une belle ballade.

Suffit de s’organiser un petit rendez-vous de derrière les fagots…

Bon, comme mon atelier est en pleine campagne, le plus simple sera de nous retrouver sur le parking à l’arrière de l’église. Pour autant, n’allez pas croire que vous allez vous retrouver en face d’un curé défroqué !

C’est pas que j’aie quoi que ce soit contre, mais simplement, ce n’est pas le cas. Le Père Yves, c’était déjà mon surnom, alors, puisqu’on me connaissait comme ça, j’en ai fait mon enseigne…

Petite précision utile : je consulte mes mails avant de partir le matin et en rentrant de chantier le soir : donc, préservez vos nerfs, c’est normal que je ne vous réponde pas dans la journée…

Si vous avez réussi à lire jusque là et que vous continuez à avoir le SOURIRE, c’est bon signe ! alors…

Bonne lecture et… à bientôt !

Le Père Yves

23358 vues au total, 18 vues aujourd'hui

Le Père Yves a les honneurs de la presse…

    écritures du Père Yves, Éphéméride, le monde d'aujourd'hui, Notez le bien    22 décembre 2017

l’autre jeudi, Delphine, une journaliste du Pays d’Auge m’a rendu visite et découvert l’atelier…

et, un vendredi 13 (!), l’article est paru. et en plus, l’article est carrément conforme à l’entretien que nous avons eu ! c’est cool…

bon, à nos âges, être presbyte n’est plus un mauvais jeu de mots, mais une réalité, alors je vous ai capturé une version de l’article un peu plus facile à lire…

Le Père Yves fait visiter son temple aux mille trouvailles

Un charbonnier est maître chez soi. Le Père Yves, lui, ouvre sa caverne d’Ali Baba à qui le lui demande. Chiffonnier de métier, il vend à des prix imbattables pléthore de meubles anciens et vieux objets.

Publié le 16 Jan 17 à 12:00

Au Torquesne, chaque box a son utilité. Et le Père Yves sait où tout est rangé. 

Yves-Marie Laurelli, dit le Père Yves, est un « biffin ». Soit un chiffonnier en vieux français. Il débarrasse les maisons et offre une seconde vie aux meubles et autres bibelots, qu’il répare, range et entrepose ensuite dans ces anciens boxes à chevaux qu’il occupe, sur la propriété d’un ami au Torquesne.

Une vraie caverne d’Ali Baba que ce personnage haut en couleurs ouvre volontiers aux visiteurs. Car, incontestablement, le Père Yves aime les gens, et c’est sans nul doute l’une des raisons qui ont poussé cet ancien directeur de structures sociales à choisir cette nouvelle activité professionnelle, voilà cinq ans maintenant.

Prix modiques

Salopette bleue, casquette savamment vissée sur la tête et pipe au coin du bec, le Père Yves reçoit les curieux, amateurs de vieilleries ou de souvenirs d’enfance (À la recherche du temps perdu) sur rendez-vous, et leur fait visiter l’antre de sa caverne aux mille trésors. Meubles, vaisselle, électroménager, tableaux et autres bibelots datant d’un autre âge sont récupérés dans les maisons que le biffin augeron débarrasse à longueur d’année. Son attirail, il le range ensuite soigneusement dans des box où tous les espaces sont optimisés.

Les prix, eux, défient toute concurrence : des fauteuils à 30 €, des verres à 1 €, des chaises empaillées à 5 €, des commodes à 75 €, et les gros meubles style buffets, pour les plus chers, ne dépassent jamais 500 € :

Je préfère une logique de petits prix pour faire plaisir à un maximum de gens et permettre une rotation de l’espace.

Avec 42 débarras de maisons opérés en 2016, le Père Yves assure des arrivages de nouveautés pratiquement chaque semaine.

En plus de prix abordables, les meubles du Père Yves sont loin d’être de la camelote : « La moitié de mes chantiers concernent des maisons appartenant à de personnes âgées entre 85 et 90 ans qui entrent à la maison de retraite. Quand on achetait des meubles à l’époque de l’après-guerre, c’était pour la vie ! Et surtout, on ne jetait rien : je tombe souvent sur des maisons pleines comme un œuf. Les enfants n’ont pas toujours la possibilité ou le courage de s’occuper de débarrasser ».

Les prix du Père Yves défient toute concurrence !

Brocante 2.0

Pas question de tout jeter à la poubelle pour autant : outre l’utilité sociale de ses débarras, le Père Yves pense aussi à la planète. Loin de la société de surconsommation, « quand je vide une maison, il y a la moitié du volume que je suis susceptible de récupérer. Sur la moitié restante, 30 % est recyclable (linge, bois, fer, verre et carton), donc je ne jette vraiment à la poubelle que 20 % ».

Pour présenter tous ses objets de bric-à-brac, le Père Yves a créé une véritable vitrine numérique bien à lui : le soir, après sa journée de travail, il « s’amuse » à mettre en ligne sur son site Internet des petites annonces pour chacun de ses objets, avec photo et commentaire personnalisé à l’appui, s’il vous plaît ! Le ton est donné…

Un parcours professionnel atypique
Originaire de Honfleur, « né natif » même, c’est sûrement dans la cité des peintres que, très jeune Yves-Marie a commencé à nourrir ses rêves de biffin. « Entre l’école et chez moi, il y avait la salle des ventes. Et le lundi, Maître Dupuy mettait ses objets non vendus sur le trottoir pour être ramassés par le camion-poubelle. Un jour, en passant devant, j’ai trouvé de vieilles babioles que j’ai bourrées dans mon cartable, et mon père m’a pris la main dans le sac. Je me souviens qu’il me disait, quand tu seras grand, tu feras chiffonnier si tu veux mais en attendant tu fais tes devoirs. Je crois que je l’ai écouté», raconte-t-il, l’œil rieur.
Après des études de droit, puis de sociologie, Yves-Marie a d’abord exercé en Alsace pour revenir au Havre en 1996, occuper un poste en insertion sociale et professionnelle. À Honfleur, il a occupé la fonction de directeur du Plie (Plan local pour l’insertion et l’emploi) qu’il a lui-même créé. Puis Yves-marie s’est mis à son compte et a créé un cabinet d’ingénierie sociale et a travaillé avec la Ville de Trouville. Il a d’ailleurs créé l’association d’insertion trouvillaise Place Nette. Aujourd’hui, il occupe toujours un poste de chargé de mission à la mairie de Trouville, à temps partiel.

Delphine Revol Le Pays d’Auge

SociétéLe Pays d’AugeNormandieTorquesne

Grand merci à celles et ceux qui participent à cette aventure, qui entre maintenant dans sa huitième année…

479 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Page 1 de 31 2 3

Sponsored Links

  • "défèque news"

    par sur 15 février 2018 - 0 Commentaires

    AVERTISSEMENT de l’AUTEUR l’ensemble de ce site est truffé de fake-news (aussi appelées « fausses nouvelles » ou « rumeurs ») MAIS c’est juste pour rire ! donc, il est plus urgent que jamais de préciser à tous mes amis lecteurs que : « La rédaction de ces annonces relève du seul imaginaire de son auteur. Si les objets sont […]

  • du neuf pour les livraisons !

    par sur 12 février 2018 - 0 Commentaires

    ça fait un moment déjà que l’absence de service de livraison entraîne des pleurs et des grincements de dents dans les chaumières et, vous le savez bien, j’ai trop le coeur sensible pour ne rien y faire… le hasard de la vie et de ses rencontres a fait que j’ai travaillé avec Cyrille, et que […]

  • Bienvenue sur ma planète

    par sur 24 janvier 2018 - 0 Commentaires

    « il vit sur une planète à part, le Père Yves… » et oui ! mais en plus, c’est une planète particulière. prenez la terre : plus il y a de monde dessus, plus elle se rabougrit et se met à chauffer. alors que, la planète écolonomique, elle respire la santé au fur et à mesure que […]

  • Sainte Véronique

    par sur 4 février 2018 - 0 Commentaires

    4 février : Sainte Véronique (ou Bérénice, c’est tout pareil) Alors qu’il marchait vers son calvaire en portant sa croix, Véronique essuya le visage du christ avec son torchon. Et voici toute l’origine du saint suaire du Christ, l’image de son visage en sueur étant restée inscrite dans le tissu. Ce qui revient à dire que […]

  • Saint Gaston & saint Paul Miki

    par sur 6 février 2018 - 0 Commentaires

    6 février : Saint Gaston (aussi nommé Vaast) & Saint Paul Miki Saint Gaston, c’est celui qui a fait le catéchisme à Clovis, et comme ça se passait à Arras, il est peu probable que cela ait un quelconque rapport avec les huîtres de Saint Vaast. Et c’est bien dommage, parce que ces huîtres là m’auraient […]

  • Saint Modeste

    par sur 24 février 2018 - 0 Commentaires

    24 février : Saint Modeste. Allez-y, n’hésitez pas, souhaitez moi ma fête, j’adore ça ! En plus, j’ai du bol, vous pouvez me la souhaiter à trois reprises : la saint Yves, évidemment, la saint Modeste (c’est aujourd’hui, bonne fête moâ !) et encore la saint Parfait (je vous dirai quand c’est, vous inquiétez pas…) […]

  • Saint Gabin de Rome

    par sur 19 février 2018 - 0 Commentaires

    19 février : saint Gabin Alors là, c’est à hurler de rire ! Gabin, c’était le frère du pape Caïus. Et comme ils avaient le sperme vaillant dans la famille, c’était également le père de sainte Suzanne. Du coup, on lui a fait un petit avantage, et quand il est mort, il  a été enterré […]

  • Sainte Isabelle de France

    par sur 22 février 2018 - 0 Commentaires

    22 février : sainte Isabelle Soeur du roi saint Louis, elle vivait au palais royal mais, déjà toute gosse, elle préférait partir s’occuper des pauvres… Quand elle arriva en âge de se marier, fut envisagé un mariage entre la soeur du roi de France et le fils de l’empereur d’Allemagne. l’affaire était grave, la dot […]

pour le menu déco, cliquez sur l’image !

je chante, tu chante, elle chante, il chante... ils m'enchantent !